La naturopathie : c'est quoi ?

Dernière mise à jour : 18 juin 2021

Préservez votre santé naturellement


Il s’agit d’une discipline ancestrale (on pourrait y voir les fondements de la médecine) dont la plupart des principes ont été retranscrits par Hippocrate.

Ce dernier, précurseur des bases de la science et de l’éthique médicales, est encore cité de nos jours par nos médecins lorsqu’ils prennent leurs fonctions et prêtent serment (cf. le serment d’Hippocrate).


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (dite O.M.S), la naturopathie est « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Pour faire simple, la naturopathie est une discipline qui permet de rester en santé ou de la retrouver, grâce à des moyens naturels.

C’est la 3ème forme de médecine alternative après la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Médecine Ayurvédique.


Comment ça marche ? La naturopathie prend en compte la personne dans sa globalité (à la fois sur le plan physique et émotionnel).

Le naturopathe ne va pas traiter uniquement le symptôme (par ex la migraine, les maux de ventre, etc.) mais la cause de celui-ci qui peut être très différente en fonction de chacun.


C’est aussi pour cela que l’accompagnement est toujours personnalisé. Un même problème pouvant avoir des causes diverses, la solution à celui-ci ne saura pas nécessairement la même pour tout le monde.


Naturopathie et médecine : si l’accompagnement naturopathique tient également compte des traitements médicaux de chacun, il ne se substitue pas pour autant à un suivi médical.

Le naturopathe travaille en collaboration avec la médecine et non à la place de cette dernière.


Pour qui ? Pour tous, hommes, femmes, enfants de 7 à 77 ans (et plus).

La naturopathie s’adresse à un large public, tant pour soulager les maux quotidiens (problème digestifs, stress, rhume, troubles du cycle menstruel, etc.) que pour accompagner des troubles plus lourds (traitements contre le cancer, les maladies auto-immunes, endométriose, etc.)


Les outils du naturopathe : Pour vous accompagner au mieux, le naturopathe dispose de divers outils : l’alimentation, la micronutrition (compléments alimentaires), les techniques de gestion du stress, la phytologie (macérâts de bourgeons, huiles essentielles, plantes, pharmacopée chinoise, Fleurs de Bach), les exercices physiques adaptés, iridologie, etc.


Et que dit la loi ? La naturopathie est référencée par l’O.M.S depuis 1978, et le Thesaurus de l’UNESCO lui assigne une référence de « médecine traditionnelle » (signifiant ici médecine complémentaire). Beaucoup de pays et notamment la Suisse reconnaisse cette profession.


Cependant en France, la naturopathie demeure une profession non-réglementée puisque la loi française réserve l’exercice de soins à caractère thérapeutique aux seuls détenteurs d’un doctorat en médecine.


Aussi, même si le naturopathe a reçu une certification à la suite d’études sur l’anatomie et la physiologie du corps humains, la diététique et la micronutrition, les plantes et leurs bienfaits,… il ne saurait être confondu avec un médecin.


Le naturopathe est un thérapeute. Ses conseils ne peuvent être apparentés à un diagnostic médical et son compte rendu à la suite d’une consultation ne peut être constitutif d’une ordonnance médicale.


Le vide juridique concernant la profession de naturopathe rappelle la situation dans laquelle se trouvaient les ostéopathes il n’y a pas si longtemps…

Christelle Becker