L'hypersensibilité : Comment vivre avec ?


L'hypersensibilité n'est pas une maladie ; on ne peut donc pas la faire disparaître. Il faut apprendre à vivre avec.

1/ L'acceptation : Pour rappel, l'hypersensibilité n'est pas une maladie ; on ne peut donc la faire disparaître.

Par ailleurs, une étude publiée en 2014 dans le journal Brain and Behavior a montré que les zones du cerveau associées à l’empathie et à la connaissance étaient davantage stimulées chez les hypersensibles ; il s'agit donc d'un fonctionnement neurologique différent.


On peut donc voir l'hypersensibilité comme un catalyseur d'émotions ; l'hypersensible étant doué pour cerner rapidement l'environnement qui l'entoure.

Cependant, si cette faculté est remarquable, l'hypersensible peut également la vivre comme un fardeau lourd à porter. En effet, il peut se sentir incompris voire anormal ou émotionnellement instable ce qui peut générer une grande angoisse ou un mal-être.


La meilleure chose à faire étant d'accepter son hypersensibilité, d'apprendre à la comprendre et à gérer ses émotions.

En effet, il est indispensable d'apprendre à prendre de la distance par rapport à ses émotions (ou celles des autres) pour éviter qu'elles ne deviennent trop envahissantes.

Il est également important de cesser de se comparer aux autres ou de se conformer à leurs attentes.


2/ Une force : Parfois mal vécue ou incomprise, l'hypersensibilité peut être considérée comme un défaut. Dans notre société, la notion de sensibilité se réfère généralement à une fragilité.

En réalité, l'hypersensibilité est une force, une qualité à explorer et à exploiter.

En effet, plus attentif et plus réceptif, l'hypersensible est bien souvent un soutien précieux pour leurs proches. Il n'est pas rare qu'il adopte une activité professionnelle tournée vers les autres (ex : thérapeute).

Être hypersensible c'est être fortement connecté au monde qui nous entoure tout en étant fortement connecté à soi à travers ses sensations ; c'est donc avoir accès à une grande richesse d'informations.


Cependant, s'il est difficile pour l'hypersensible d'accepter, ou de gérer sa grande sensibilité il existe des solutions pour l'y aider.


3/ Les aides utiles : La sur-stimulation permanente que subit l'hypersensible peut être éprouvante, stressante, ou fatigante.

Aussi, il est recommandé de se réserver des moments de calme quotidien pour se reposer.

Il est également conseillé de prendre de la distance dès lors qu'on ressent une surcharge émotionnelle.

Les pratiques de certaines activités d'auto-discipline comme le yoga, la sophrologie ou la méditation peuvent aider.


Dans le cas d'une grande détresse émotionnelle, consulter un thérapeute ou un psychologue est opportun. Il ne s'agit pas ici d'une thérapie spécifique à l'hypersensibilité (puisqu'il ne s'agit pas d'une pathologie) mais pour les troubles qui en découlent (difficultés sociales, trouble de l'humeur, angoisse, stress, etc.).

4/ Hypersensibilité et sexualité : Les relations amoureuses ne sont pas simples pour les hypersensibles.

Cette aptitude influence beaucoup la relation, la rendant à la fois plus complexe, plus stimulante, plus riche, mais aussi plus compliquée au quotidien.


En effet, l'intensité émotionnelle des hypersensibles peut les conduire à avoir peur d'être rejetés, de ne pas être pris au sérieux ou moqués par leurs conjoints qui minimisent ses émotions réelles.

Il est important de faire prendre conscience à son partenaire de votre différence et qu’il respecte vos émotions. Il doit accepter la situation et respecter votre grande sensibilité.


Par ailleurs, la plupart du temps, les personnes hautement sensibles accordent une très grande attention aux émotions des autres et particulièrement de l'être aimé.

Aussi, l'hypersensible craignant de blesser l'autre, pourrait avoir tendance à tout accepter, à prendre sur lui ou a poser sans cesse des questions pour se sentir rassuré.


En cas de sensibilité face à la critique ou à la taquinerie, il faut poser des limites et lui expliquer que vous avez été blessé(e) par ses remarques.

Ces situations peuvent vite conduire à des désordres conjugaux. C'est pourquoi il est important de communiquer sur vos ressentis quels qu'ils soient.

L'hypersensible peut également faire preuve d'ambivalence concernant les marques d'affections.

D'une part, l'hypersensible a un grand besoin de tendresse ; pour lui il est important que l’amour se manifeste aussi en dehors de la sexualité (complicité, caresse, gestes affectueux en tout genre, etc.).

D'autre part, sa grande sensibilité sensorielle (notamment au toucher) rend les relations charnelles beaucoup plus intenses et profondes.

Aussi, il convient de faire prendre conscience à son partenaire de ses envies et ressentis. Cela passe également par la communication.


En conclusion, on pourrait dire que pour se sentir serein l'hypersensible a besoin d'accepter et d'apprendre à gérer ces ressentis qu'ils soient sensoriels ou émotionnels.


Dans le cadre de ses interactions sociales familiale, amicale et à plus forte raison amoureuse, il devra apprendre à communiquer sur ses ressentis et à s'entourer de personnes qui l'acceptent tel qu'il l'est.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout